Maroc Connexion
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Salon]...::: Français :::...[Salon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kaoutar
Mc-nouveau
Mc-nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Localisation : el jadida
Emploi/loisirs : lycéene
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Dim 13 Avr - 16:48

épreuve de français :

" c'était par une belle matinée d'aout.........j'aime le soleil ".chap1 le dernier jour d'1 condamné.
1- lisez bien le texte et dites s'il s'agit d'un monologue ou dialogue.justifiez.
2- qui parle dans ce passage? et de quoi?
3- relevez du 2ème paragraphe, les indicateur temporels.
4- pourquoi, selon vous , le condamné compare les spectateurs aux corbeaux?
5- relevez du texte , 4 termes qui se rapportent au tribunal.
6- quelle est la figure de style exprimée dans les phrases suivantes:
* mon nom et mon crime rallait chaque matin une nuée de spectateurs.
* j'étais encore au plus profond de ce profond sommeil lorsqu'on vint me réveiller
7- comment se comporte le guichetier avec le prisonnier?
8- dégagez du texte le champs lexical de l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
kaoutar
Mc-nouveau
Mc-nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Localisation : el jadida
Emploi/loisirs : lycéene
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Dim 13 Avr - 16:57

champ lexiacal de la justice
justice, équité, droiture, impartialité, intégrité, probité, légitimité, légalité , loi, droit , avocat , barreau , juge , juge , procureur du roi , greffier , avocat général , assesseur , président , conseiller , magistrat , jury , cadi , juré , témoin , témoin à charge, coupable , accusé, innocent , suspect , défense , accusation , réquisitoire, plaidoyer , preuve , tribunal , parquet , cour d'assises, tribunal de 1ére instance , cour d'appel , coue de cassation.........


Dernière édition par kaoutar le Dim 27 Avr - 7:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
kaoutar
Mc-nouveau
Mc-nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Localisation : el jadida
Emploi/loisirs : lycéene
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Dim 13 Avr - 17:00

vous pouvez envoyer les réponses comme ca on peut y discuter et corriger et pk po débattre. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Lun 14 Avr - 16:06

l'anachronisme chez ANTIGONE:

Il y a beaucoup d’anachronismes dans cette pièce.
Je pense que, pour moi, les trois anachronismes les plus importantes sont les
cartes, la pelle, et la ceinture.

Premièrement, j’ai choisi
les cartes. La première scène est
ouverte par les gardes qui jouent aux cartes. Au niveau littéral, les cartes
montrent que les gardes n’ont pas grand-chose à faire, ils peuvent jouer aux
cartes sans être interrompu. Mais, au niveau plus
important, Jean Anouilh a choisi les cartes parce que ce sont des objets qui ne
sont pas précis pour l’époque. Je pense
que c’est important parce que les cartes montrent l’idée que cette pièce n’est pas véritable.
Les cartes renforcent cette idée pour les spectateurs et pour les
lectures. Cet anachronisme force les
spectateurs de mettre en doute la validité de tout le reste de la pièce.

Le deuxième anachronisme
que j’ai choisi, c’est la pelle de Polynice. La pelle est la chose qui joint
Antigone avec son frère. Elle s’est souvient d’un temps sur la plage où ils ont
fait des châteaux de sable. Mais, comme la pelle n’est pas vraie pour cette
époque, les mémoires qu’Antigone a de
son frère ne sont pas exacts. Elle ne connaît pas vraiment son frère, et la
pelle représente ce fait. Mais, aussi- il y a l’idée que comme la pelle n’est
pas ce qu’Antigone pense (parce qu’elle ne connaît pas son frère vraiment), le
cadavre de son frère n’est pas ce qu’elle pense aussi. Nous découvrons que le cadavre
est peut-être Polynice ou peut-être Etéocle. Alors, maintenant, elle doit
douter de ses pensées de Polynice et de ce qu’elle a fait pour le cadavre. La
pelle est un symbole de tous ses doutes, et de tout qu’elle a pensé avant de
savoir la vérité.

Finalement, j’ai choisi la ceinture.
Premièrement, je dois parler des couleurs dans sa ceinture. Ça renforce l’idée
qu’elle est encore une enfante. La ceinture est aussi un peu ironique parce que
les couleurs dans la ceinture sont très vivantes et heureux et c’est ça qu’elle
a choisi pour l’outil de se tuer. Aussi, la ceinture renforce l’idée pour les
spectateurs que c’est seulement une pièce, et en réalité, la personne que nous
connaissons d’être Antigone est seulement une actrice dans un rôle et ce n’est
pas son vrai jour de mourir. Il y a un autre niveau d’ironie avec
la ceinture dont je veux parler. Si la ceinture n’a été pas là, Antigone n’a pu
pas se pendre et peut-être Hémon peut la sauve. Le destin d’Antigone a été
changé à cause de la présence de cet anachronisme, et je pense qu’Anouilh sait
ce qu’il a fait avec l’inclusion de la ceinture.

En tout façon, les anachronismes
dans cette pièce jouent les rôles très subtils, mais aussi essentiels dans
cette pièce. Les anachronismes renforcent l’idée que les spectateurs et les
lectures doivent se dégager un peu de cette pièce, parce qu’ils ont besoin de
savoir que c’est seulement une pièce. A mon avis, Jean Anouilh veut que nous ne
soyons pas très triste envers cette pièce, il veut que nous voyions la grande
idée de l’honneur et pas seulement la tristesse d’une tragédie. Il utilise les
anachronismes pour aider les spectateurs à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Lun 14 Avr - 16:12

Résumé d'ANTIGONE:

L'exposition
Au début, le Prologue s'avance vers le public et lui présente tous les
personnages. Ils sont tous en scène. Le Prologue les montre, et nous
parle de leur caractère et leur rôle.


Antigone et sa nourrice
La nourrice surprend Antigone, qui rentre de l'extérieur sur la pointe des
pieds, ses souliers à la main. Elle a été, dit-elle, se promener dans
la campagne.


Antigone et Hémon Une scène pleine d'émotion.
La jeune fille veut d'abord s'assurer de l'amour d'Hémon. Elle aurait été
heureuse d'être sa femme, et était prête à se donner à lui la veille au
soir parce que... Mais avant de lui dire pourquoi, elle lui fait jurer
de ne pas la questionner. Il le fait, et frappé de stupeur, il entend :
« parce que jamais, jamais, je ne pourrai t'épouser ».

À Ismène, revenue, qui essaye de la raisonner, Antigone apprend la vérité : elle est allée enterrer son frère pendant la nuit.


Arrestation d'Antigone
C'est le moment de la « crise ». Le ressort est bandé. Le Chœur en profite
pour entrer, et, s'adressant au public, explique sa conception de la
tragédie. C'est le moment où la jeune fille entre en scène, poussée par
les gardes. Antigone était revenue sur les lieux en plein jour.


Antigone et Créon
Scène capitale entre Créon et Antigone, scène où se on touche le sens de la
pièce. On peut distinguer plusieurs étapes. Créon est assez calme au
début. Il espère étouffer l'affaire en faisant disparaître les trois
gardes. Antigone lui annonce qu'elle recommencera. Créon change de
stratégie et use d'autres arguments mais en vain. Poussé à bout, Créon
appelle ses gardes. Malgré les reproches du Chœur, les supplications
d'Hémon, Créon avoue qu'il n'a rien pu faire pour sauver Antigone et
qu'elle voulait mourir. Hémon sort comme un fou.


Antigone et le garde
Antigone reste seule avec le garde. Cette scène nous montre l'isolement
d'Antigone à l'heure de sa mort. Le garde parle de ses petits problèmes
à lui, et apprend à Antigone qu'elle va être enterrée vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
kaoutar
Mc-nouveau
Mc-nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Localisation : el jadida
Emploi/loisirs : lycéene
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Mar 15 Avr - 7:49

voici qq idées pr les sujet de dissertation:
*parmis les découvertes techniques l'une vous a particulièrement impréssionnée dites pourquoi?
*certains pensent que les romans de science fiction/autobiographiques n'ont pas une grande importance qu'on pensez vous??
*la société marocaine souffre de plusieurs fléaus : superstition , ignorance....ect Commeb=nt peut on combattre ces phénoménes?
* L'autobiographie est le récit de ce qui n'a pas eu lieu justifiez votre réponse/ qu'en pensez vous?
*faut il vraiment s'inquiéter pour l'avenir de l'humanité?
*Pour ou contre la peine de mort?
*que représentes l'enfance pour vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
kaoutar
Mc-nouveau
Mc-nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Localisation : el jadida
Emploi/loisirs : lycéene
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Mar 15 Avr - 15:34

que pensez vous du personnage d'antigone?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
Admin
WebMaster
WebMaster
avatar

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 27
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Mar 15 Avr - 16:40

Post-it par Admin
bonne chance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
kaoutar
Mc-nouveau
Mc-nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Localisation : el jadida
Emploi/loisirs : lycéene
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Mer 16 Avr - 12:18

champ lexical de la science fiction : extra terrestre , film de science fiction , roman de science fiction , espace ,étrange , curieux , irrationnel , inimaginable , fiction , fictif , imaginaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
Safaa
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 26
Localisation : El-Jadida
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Le roman autobiographie   Mer 16 Avr - 14:11

Le roman autobiographique : dans le roman autobiographique, le personnage principal, qui peut être le narrateur, n'est pas l'auteur, mais lui ressemble le plus souvent et seul un lecteur averti pourra faire les rapprochements utiles qui vont orienter la manière dont l'oeuvre sera interprétée et appréciée. Ainsi, les Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar se présentent-elles comme une véritable autobiographie fictive dans laquelle on entend deux voix : celle d'Hadrien, le narrateur, qui raconte sa vie à Marc-Aurèle, son futur successeur à la tête de l'Empire, et celle de l'auteur qui s'identifie souvent au personnage. Mais encore faut-il bien connaître la vie de Marguerite Yourcenar pour le déceler et goûter pleinement tous les enjeux de ce roman.

_________________

ℓσιи ∂є тєš уєυχ ℓєš мιєиš иє νσιєит ρℓυš яιєи
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maroc-connexion.exprimetoi.net
Safaa
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 26
Localisation : El-Jadida
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Résumé général de La boite a merveilles   Mer 16 Avr - 14:13

Résumé général de "la boite a merveilles"
Ahmed Sefrioui, ou Sidi Mohammed, évoque son enfance passée à l'ancienne Médina de Fes. Il menait une vie tranquille auprès de sa mère, femme au foyer, et son père, tisserand.Il a consacré une bonne partie du livre à parler des voisins, des amis de la famille, de leurs habitudes, de leur problèmes et de leur vie quotidienne, et particulièrement de Lalla Aicha, la meilleure amie de samère, qui a souffert à cause de son mari ingras.La paisibilité de la vie de cet enfant de six ans fut troublée par la perte de la bourse de son père, une bourse qui contenait tout son capitale. Ce qui obligea le père de la famille à travailler dans les champs pour pouvoir reprendre ton travail.Pendant son absence, la mère et l'enfant visitaient quotidiennement des mauselées pour demander aux saints de leurs rendre le père sain et sauf.Leur voeux fut exocé un mois après le départ du père, ensuite les choses s'arrangèrent petit à petit.Au milieu de tous ces événements, la boite à merveilles que possédait Sidi Mohammed jouait un rôle très important, elle lui représentait un véritable réconfort quand il avait des ennuies, c'était synonyme d'accès à son propore monde.

_________________

ℓσιи ∂є тєš уєυχ ℓєš мιєиš иє νσιєит ρℓυš яιєи


Dernière édition par Safaa le Mer 16 Avr - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maroc-connexion.exprimetoi.net
Safaa
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 26
Localisation : El-Jadida
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Mer 16 Avr - 14:24


Schéma narratif :



-Etat initial :

L'auteur-narrateur personnage vit avec ses parents. Rien ne perturbe sa vie heureuse. Cette phase occupe une place importante dans le récit (Ch. I jusqu'au Ch. VIII). L'ampleur de cette étape traduit la félicité dans laquelle baigne le petit enfant. D'ailleurs, il est plongé dans un monde merveilleux.

-Elément perturbateur :

Ce qui trouble cette félicité c'est la ruine du père qui a perdu son capital : l'argent qu'il portait sur lui est tombé quelque part dans un souk.

-Péripéties :

Le voyage du père à la campagne, où il exerce un travail pénible afin de pouvoir amasser de l'argent nécessaire pour se rétablir dans son atelier. (Ch. VIII, IX, X, XI). Le congé accordé au petit qui ne va pas à l'école coranique à cause de sa faiblesse. La tristesse de la mère qui se rend aux mausolées et consulte les voyants.

-Dénouement :

Le retour du père.

-Situation finale :

Le retour de l'équilibre : le bonheur. La réouverture par le petit de sa boite à Merveilles.



_________________

ℓσιи ∂є тєš уєυχ ℓєš мιєиš иє νσιєит ρℓυš яιєи
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maroc-connexion.exprimetoi.net
Safaa
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 26
Localisation : El-Jadida
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Mer 16 Avr - 14:26

Personnages principaux de l'œuvre :


Je :
C'est l'auteur-narrateur-personnage. Il est le fils de lalla Zoubida et de Sidi Abdeslem. Il s'appelle Sidi Mohamed.âgé de six ans, il se sent seul bien qu'il aille au M'sid. Il a un penchant pour le rêve. C'est un fassi d'origine montagnarde qui aime beaucoup sa boite à Merveilles, contenant des objets mêlés. Il souffre de fréquentes diarrhées.
La boite à merveille :
Le véritable ami du narrateur. Elle contenait des boules de verre, des anneaux de cuivre, un minuscule cadenas sans clef, des clous à tête dorée, des encriers vides, des boutons décorés, des boutons sans décor, un cabochon (=bouchon en verre ou en cristal de forme arrondie) de verre à facettes offert par Rahma et une chaînette de cuivre rongée de vert-de-gris offerte par Lalla Zoubida et volée par le chat de Zineb.
Lalla Zoubida :
la mère du narrateur. Une femme qui prétend être la descendante du prophète et s'en vante (s'en flatte). Elle croit aux superstitions. Ses yeux reflètent une âme d'enfant ; elle a un teint d'ivoire, une bouche généreuse et un nez court. Elle n'est pas coquette. Agée de vingt-deux ans, elle se comporte comme une femme vieille.
Sidi Abdeslem :
le père du narrateur, homme d'origine montagnarde. Il s'installe à Fès avec sa famille après avoir quitté son village natal situé à une cinquante de kilomètre de la ville. Il exerce le métier de tisserand (=fabriquant des tissus) Grâce à ce métier, il vit à l'aise. Homme fort et de haute taille. Un homme barbu que le fils trouve beau. Il a la quarantaine.
La chouaffa :
Voyante, c'est la principale locataire de Dar Chouaffa et on l'appelle tante kanza.
Dris El Aouad :
C'est un fabriquant de charrues. Il est époux de Rahma. Il a une fille âgée de sept ans qui s'appelle Zineb.
Fatma Bziouya :
Elle partage avec la famille du narrateur le deuxième étage, son mari Allal est jardinier.
Abdelleh :
Il est épicier. Le narrateur lui attribue toutes les histoires merveilleuses qu'il a eu l'occasion d'entendre.
Le fqih du Msid :
Maître de l'école coranique. Il somnole pendant que les écoliers récitent les versets du Coran. Il distribue des coups de baguette au hasard.Un grand maigre à barbe noire, dont les yeux lançaient des flammes de colère et qui habitait rue Jiaf.
Lalla Aicha :
Une ancienne voisine de lalla Zoubida, c'est une Chérifa qui a su rester digne malgré les déception du sort et dont la connaissance flattait l'orgueil de lalla Zoubida.
Driss le teigneux :
Fidèle serviteur de Sidi Abdessalem, il garnissait (= remplissait) les canettes et faisait les commissions.

_________________

ℓσιи ∂є тєš уєυχ ℓєš мιєиš иє νσιєит ρℓυš яιєи
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maroc-connexion.exprimetoi.net
kaoutar
Mc-nouveau
Mc-nouveau
avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Localisation : el jadida
Emploi/loisirs : lycéene
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Mer 16 Avr - 17:34

merci" safaa le sujet est très intéressant Smile , voici qq figures de style dans la boite à merveilles:
répétition:
*...pour attraper un moineau mais le moineau ne vient jamais, il désire tant ce petit moineau!
* nos deux fenéetre faisait vis-à-vis sur le patio, un vieux patio......
* les clientes de la chouafa avaient dés l'éntrée une bonne impression , impression de netteté et de paix.
* alors, je n'avais qu'une solution : attendre! attendre de devenir un homme, attendre de mourir pour renaitre au bord du fleuve salsabil.attendre!
* ......continuaient leurs éternels voyages avec leurs éternels seaux de bois.
* il existe, dit-elle, des papiers pour le prouver, des papiers bien gardés précieusement par l'imam.
* voisins et voisines sortirent de leurs chambres et mélérent leurs cris aux cris des deux furies.
* je l'avais devant moi deux jours et demi ,
deux jours et demi à vivre comme un prince.
* abdelkader a nié, il n'a simplement nié....
* zineb jouait avec le chat, un chat maladif.
* les vrais savants ne doivent pas raconter d'histoires,mais dire la vérité, la dire et l'écrire.
* moi je sais , oui , je sais que les amis de dieu ont des demeurs cachées.
* aux soupiraux de ma méres , elle répondait par des soupirs, aux hochements de téte.
* allah!allah!allah!dieu!dieu!dieu!
* qui est mort? qui est mort?
* mon futur gendre sera un peu mon fils, moi qui ai toujours désiré un fils.
* lalla aicha et ma mère, penchées l'une sur l'autre, papotaient, papotaient, papotaient!
* un grand silence s'établit, un silence lourd.
* que de merveilles, que de merveilles recèle ton coeur!
* je devais lui paraitre ridiculement petit ridiculement chétif.
* ce rire était si jeune, si frais, si printanier que lalla aicha rougit de confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Ven 18 Avr - 16:45

Les figures de style:


TABLEAU RECAPITULATIF

NOM

DEFINITION

EXEMPLE


ALLEGORIE
n.f.
Personnification d'une idée abstraite - Ô Mort, vieux capitaine, il est
temps !


ANAPHORE
n.f.
Répétition d’une même expression
ou d’un même mot en début de phrase ou de vers
- Partout l’image idée, partout la
pensée
fleur, partout les fruits


ANTITHESE
n.f.
2 termes de sens opposés dans une même
phrase
- Le navire était noir, mais la voile était
blanche


CHIASME
n.m.
Structure en croix qui associe 2 termes deux à deux
sans nécessairement qu’ils aient un rapport de sens
- Il regarde longtemps, longtemps cherche sans
voir
- Ces murs, maudits par dieu, par Satan profanés


COMPARAISON n.f.
Etablir un parallèle entre
un comparé et un comparant à l’aide d’un mot-outil (comme,
semblable à...)
- Tes yeux sont bleus comme le ciel


ENUMERATION n.f.,

ACCUMULATION
n.f.
Juxtaposition d'une série de termes - Un gros meuble à tiroirs encombrés
de bilans, de vers, de billets doux, de procès, de romances


EUPHEMISME
n.m.
Formulation adoucie d’une idée qui pourrait
paraître trop brutale
- Les non-voyants (aveugles)
- Il est décédé (il est mort)


HYPERBOLE
n.f.
Exagération dans le choix des
mots
- Un bruit à réveiller un mort


IRONIE
n.f.
Dire le contraire de ce que l’on pense - C’est malin ! (c’est idiot)
- Surtout ne te presse pas !


LITOTE
n.f.
Utilisation d'une expression suggérant
beaucoup plus que ce qu’elle dit réellement
- Ce n’est pas mauvais (c’est bon)
- Va, je ne te hais point Le Cid, de Corneille (je t’aime)


METAPHORE n.f.
Etablir une assimilation
entre un comparé et un comparant qui sont rapprochés sans outils
de comparaison
- Et tes mains, feuilles de l’automne
- Les étoiles volaient dans les branches des arbres


METONYMIE
n.f.
Remplacer un élément par un
autre élément appartenant au même ensemble logique
(contenu è contenant ; partie è tout)
- Boire un verre
- Manger son assiette


OXYMORE
n.m.
Réunir à l’intérieur
d’une même expression deux mots aux sens opposés
- Une obscure clarté


PERIPHRASE
n.f.
Remplacer un terme par une expression qui
le défini
- La capitale de la France
- Le roi des animaux


PERSONIFICATION n.f.
Attribuer des qualités humaines à un objet inanimé- Cette rose aimable comme toi
- Un soleil voit naître et mourir la rose


PLEONASME n.m.
Répétition de termes
superflue
- Un géant vraiment grand
- Descendre en bas


SYNECDOQUE n.f.
Remplacer un mot par un autre
ayant une relation d’inclusion avec celui-ci (la partie pour le tout
ou le tout pour la partie). Cas particulier de la métonymie.
Le tout pour la partie :
- Metz a gagné la finale (pour «l'équipe de
foot de Metz»...)

La partie pour le tout :
- Je quitterai bientôt ces murs (pour «cette maison»)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Ven 18 Avr - 16:49

Pour les registres/tons/tonalités (c'est la meme chose),le lien peut etre utile:
http://christian.mathis.club.fr/registres.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Ven 18 Avr - 16:54

Niveaux de langage:

-NIVEAU FAMILIER:Vocabulaire de la vie quotidienne, termes familiers, parfois
argotiques. Le registre familier est celui d'une parole spontanée
(modèle oral) ; il dépend par ailleurs de la connaissance de la langue
du locuteur.

-NIVEAU COURANT:Vocabulaire usuel, absence de termes recherchés ou spécialisés.

-NIVEAU SOUTENU:Vocabulaire riche, recherché, voire rare. Le registre soutenu n'est pas spontané (modèle écrit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Ven 18 Avr - 16:58

Le point de vue (focalisation):
-La focalisation (ou point de vue) externe
consiste à raconter les événements par un narrateur qui est témoin. Les
informations se limitent donc aux actions, aux gestes, aux paroles...
Les pensées et les sentiments des personnages restent inaccessibles et
le narrateur ne peut qu'émettre des hypothèses à ce sujet.

-La focalisation zéro (ou point de vue
omniscient) lorsque le narrateur sait tout, voit tout, connaît tout.
Tout est raconté, y compris ce qui se passe au même moment dans des
endroits différents. On accède à l'intimité des personnages : on
connaît leurs sentiments, leurs pensées, leurs souvenirs...

-La focalisation (ou point de vue) interne consiste à représenter les événements à travers la sensibilité et le regard d'un personnage.
Appliquons ces définitions à l’extrait suivant pour mettre en valeur particulièrement les focalisations interne et externe.
Cherchons les indices : le texte qui suit est un extrait de Lucien Leuwen, un roman de Stendhal, romancier de la première moitié du XIXe siècle :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Ven 18 Avr - 17:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Ven 18 Avr - 17:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Ven 18 Avr - 17:14

Les différents types de discours rapporté

Le discours narrativisé

  • Le discours narrativisé est le plus difficile à reconnaître. Le
    narrateur relate les paroles comme un événement du récit sans réelle
    importance. Le texte nous indique qu’il y a eu acte de parole par un
    locuteur secondaire, mais le contenu n’est pas descriptible ni
    transposable.

    • Exemple : Elle annonça à ses parents son départ pour le Brésil. —› On ne connaît pas le contenu de son annonce — par quelles paroles et de quelle manière.




Le discours direct

  • Le discours direct donne l’illusion de l’objectivité, et permet de
    relayer l’information en toute neutralité. C’est apparemment la forme
    la plus littérale de la reproduction de la parole d’autrui. Toutefois
    le rapporteur peut influencer le discours, notamment avec des éléments
    tels que les verbes de paroles.

    • Exemple : « J’ai appelé Max hier. », (préten)dit / reconnut / cria Elsa.




Le discours indirect

  • Le discours indirect perd son indépendance syntaxique, et se
    construit donc comme une subordonnée, complément d’un verbe principal
    signifiant « dire » ou « penser ». Il est généralement bien intégré au
    discours dans lequel il s’insère et n’est pas marqué par une rupture
    énonciative.

    • Exemple : Robespierre a dit que Danton était un traître.




Le discours indirect libre

  • Le discours (ou style) indirect libre est essentiellement un
    procédé littéraire qui se rencontre peu dans la langue parlée. Il
    permet au romancier de s’affranchir du modèle théâtral qui imposait le
    mimétisme du discours direct. L’auteur peut rapporter les paroles et
    les pensées au moyen d’une forme qui s’intègre parfaitement au récit,
    ouvrant des perspectives narratives nouvelles, notamment au XIXe siècle.

    • Exemple : Pierre le disait toujours. S’il était riche, il ne travaillerait plus !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Sam 19 Avr - 10:31

LE VOCABULAIRE DU
THÉÂTRE:

Acte : Division externe de la pièce en parties d'importance
sensiblement égale, en fonction du déroulement de l'action.
Traditionnellement, une pièce se divise en trois ou cinq actes,
eux-mêmes découpés en scènes.
Alexandrin. Vers français de douze syllabes.
Allitération. Répétition, dans une suite de mots (ex. :
dans un vers), d'une ou de plusieurs consonnes initiales ou intérieures.Antagoniste. Personnage en opposition ou en conflit.
Aparté : Mot ou parole que l'acteur dit à part soi (et que
le spectateur seul est censé entendre).
Avant-scène : Partie de la scène comprise entre la rampe et
le cadre de scène.
Bienséance : Conformité aux conventions littéraires,
artistiques et morales d'une époque ou d'un public. Une des règles du
classicisme : les mœurs du héros doivent être acceptables et les
faits historiques vraisemblables; la réalité ne doit pas paraître
sous des aspects vulgaires ou quotidiens; la sexualité, la violence et
la mort sont refoulées hors scène.
Burlesque : Forme de comique outré, employant des expressions
triviales pour travestir des personnages et des situations héroïques;
l'épopée burlesque apparaît en France au milieu du XVIIe s. La comédie
burlesque du XXe s. s'en prend surtout, sur des canevas grotesques et
parfois grivois, aux croyances et aux institutions, usant de techniques
particulières, comme la ligne de fille et un personnage remplissant le
rôle de faire-valoir.
Chœur : Groupe - ou groupes alternés - chargés d'intervenir
collectivement, par le chant, la danse et le récitatif, dans le cadre
d'un rituel ou d'un spectacle. Dans le théâtre grec, l'intervention
des choreutes, dirigée par un coryphée, est dite choreia. Du chœur
grec, et plus tard du chœur médiéval, se sont détachés les interprètes
des rôles individualisés qui caractérisent le théâtre
occidental.
Comédie : Action scénique qui provoque le rire par la
situation des personnages ou par la description des mœurs et des caractères,
et dont le dénouement est heureux.
Coulisse : Glissière permettant le déplacement des panneaux
décoratifs qui sont généralement distribués en paire de chaque côté
de l'espace de jeu, et qui ont pour double fonction de dissimuler les dégagements
latéraux et d'accentuer l'effet de perspective créé par le cyclorama.
Par métonymie: dégagement dissimulé derrière les panneaux.
Cour : Côté droit de la scène, vue prise de la salle.
Décor : Arrangement de la scène en vue de donner aux
spectateurs un référent spatial. On a aujourd'hui tendance à
restreindre ce mot pour désigner un aménagement constitué de panneaux
peints et de quelques objets, et à recourir à scénographie pour désigner
le décor construit.
Dialogue : Entretien entre deux personnes. Ensemble des
paroles qu'échangent les personnages d'une pièce de théâtre.
Didascalie : Indication scénique (souvent mise en italiques)
qui est donnée par l'auteur, et qui peut concerner les entrées ou
sorties des personnages, le ton d'une réplique, les gestes à
accomplir, les mimiques etc. Le texte théâtral se compose en fait de
deux éléments: les didascalies et les dialogues.
Discours : Mode d'appréhension du langage, considéré non
comme structure arbitraire (langue), mais comme activité de sujets
inscrits dans un système déterminé. Se dit d'une unité linguistique
constituée d'une succession de phrases (linguistique textuelle), d'une
unité de communication relevant d'un genre déterminé (théâtre),
d'un système partagé dans un champ d'application (discours socialiste)
ou de l'association d'un texte et de son contexte.
Drame: Action scénique représentée par des personnages.
Écriture dramatique : Structure littéraire reposant sur
quelques principes dramaturgiques : séparation des rôles, dialogues,
tension dramatique, action des personnages.
Écriture scénique : Façon d'utiliser l'appareil théâtral
pour mettre en scène les personnages, le lieu et l'action qui s'y déroule.
Mise en scène : Ensemble des moyens d'interprétation scénique
(scénographie, musique, jeu...); activité qui consiste à agencer ces
moyens. Articulation entre le travail d'un maître d'œuvre et celui de
chacun des artistes qui concourent à l'œuvre; transposition - et non
traduction - d'une écriture dramatique en écriture scénique.
Monologue : Scène parlée, à un personnage; discours
apparemment adressé à soi-même, ou à un auditoire dont on n'attend
pas de réponse. Dans l'analyse du discours théâtral, il est considéré
comme une une variété du dialogue (ex. : monologues d'Yvon Deschamps
et de Sol.
Montage : Se dit d'un collage de textes et, parfois, de la
mise en scène.Nœud : Ensemble des motifs qui dérangent l'immobilité de la
situation initiale et qui entament l'action.
Scène : Terme désignant l'espace de jeu et ses dégagements,
par rapport à la salle où se tient le public. Partie, division d'un
acte où il n'est prévu aucun changement de personnages.
Tirade : Longue suite de phrases récitées sans interruption
par un personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Sam 19 Avr - 10:33

LE THEATRE SE COMPOSE D':

Unité d'action :
Caractère d'une pièce dont la matière
narrative s'organise autour d'une fable principale à laquelle les
intrigues annexes sont logiquement rattachées. Les romantiques ont
maintenu la nécessité classique de l'unité d'action.
Unité de lieu : Caractère d'une pièce qui, suite à une
mise en question des mansions présentées en parallèle sur les
praticables médiévaux, se déroule dans un seul espace scénique. Les
romantiques ont mis en question cette règle de la Renaissance, mais
elle est quand même souvent respectée.
Unité de temps : Caractère d'une pièce dont l'action
dramatique se déroule sur une durée ne dépassant pas celle de la représentation,
ou celle d'une révolution du soleil. Les romantiques ont également mis
en question la nécessité classique de l'unité de temps, mais elle
est, elle aussi, souvent respectée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Sam 19 Avr - 10:39

LE SCHÉMA NARRATIF:

1. Situation Initiale (SI) :



  • la situation est équilibrée, c'est à
    dire qu'elle n'a aucune raison d'évoluer.
  • cette situation peut être négative ou positive
    :

    • quand elle est négative, on la considère comme équilibrée car les personnages
      ne semblent pas prêts à réagir contre elle
    • quand elle est positive, tout va bien et rien ne justifie qu'elle évolue.



2. Déclenchement de l'action (Décl.
A) :




  • lorsque la SI est positive, c'est l'apparition d'un problème,
    d'une difficulté, d'un manque
    que les personnages vont chercher à résoudre
  • lorsque la SI est négative, c'est ce qui pousse les personnages à décider
    d'agir contre le problème qui les opprime.
    Cette
    étape du récit est aussi appelée "Modification" ou "Élément perturbateur"

3. Action (A) :



  • c'est ce que les personnages entreprennent
    pour faire disparaître le problème, la difficulté, le manque qu'ils
    combattent
    L'action
    comporte en général plusieurs phases (étapes intermédiaires ou "péripéties")

4. Solution (Sol.) :



  • le problème, la difficulté "disparaît", le manque
    "est comblé" : il (elle) est résolu(e).
    cette
    étape du récit est aussi appelée "Résolution" ou "Retour à l'équilibre"

5. Situation Finale (SF) :



  • la situation est équilibrée comme la
    Situation Initiale, mais il y a eu des transformations.
  • souvent, la Situation Finale n'est pas totalement positive : le problème
    qui a disparu a laissé la place à un nouveau problème, qui peut être un "résidu"
    du problème initial. Cela permet d'enchaîner une nouvelle séquence,
    construite autour du problème qu'il reste à résoudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
mimo_ovitch
Moderateur
Moderateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 26
Localisation : Maroc, Casablanca
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   Sam 19 Avr - 10:52

LE SCHÉMA ACTANTIEL:


a. le SUJET :



  • c'est un personnage
  • il doit accomplir une «mission»
  • celle-ci consiste à parvenir à l'élimination d'un problème, d'une
    difficulté, d'un manque (récupérer un objet, accomplir une action particulière).

b. l'OBJET :


  • c'est ce que cherche à obtenir précisément
    le sujet
  • cela peut être un réel objet (objet magique, par exemple)
  • mais ce peut être aussi moins concret (le pouvoir, par ex)

c. le DESTINATEUR :


  • c'est ce qui pousse le sujet à agir ;
    il apparaît donc plutôt au début de la mission.
  • ce peut être un personnage (dans ce cas, par ex., il envoie le sujet
    en mission).
  • mais ce peut être aussi une chose, un sentiment, une idée
    (le désir d'être reconnu par ex.), etc.

d. le DESTINATAIRE :


  • c'est celui, celle, ceux en faveur de qui la
    mission doit être accomplie ; il est donc mis en valeur plutôt à la fin
    de la mission.
  • l'objet recherché par le sujet peut par exemple être offert par le sujet
    au(x) destinataire(s) ; mais le(s) destinataire(s) peu(ven)t aussi en profiter
    comme d'un bien commun (ex. la famille du sujet)
  • le destinataire peut être le sujet lui-même, mais nouvellement
    enrichi
    par la possession de cet objet.

e. les OPPOSANTS :


  • c'est toutce qui entrave la progression
    du sujet dans l'accomplissement de sa mission
  • ils peuvent prendre la forme de personnages hostiles, mais aussi
    de n'importe quel obstacle entravant le sujet, alors qu'il cherche
    à accomplir sa mission ; celui-ci s'efforce de surmonter ces obstacles.

f. les AUXILIAIRES (ou les ADJUVANTS) :


  • c'est tout ce qui vient aider le sujet
    à accomplir sa mission
  • ils peuvent prendre la forme de personnages amicaux ou simplement
    favorables (volontairement ou non), mais aussi de n'importe quel élément
    favorisant
    l'action du sujet, alors qu'il cherche à accomplir sa mission
    ; celui-ci bénéficie de l'aide apportée par ces personnages ou ces éléments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maroc-connexion.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Salon]...::: Français :::...[Salon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Salon]...::: Français :::...[Salon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Cantal au Salon de l'agriculture 2011
» [Salon] Vidéos salon batibouw Belgique
» 1 er salon européen Salon européen : salon bien être du cheval au naturel
» Salon de Juvisy-sur-Orge les 26 et 27 Septembre 2009 !
» decoration pour salon idee?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc-connexion :: Etudes :: Première année Bac-
Sauter vers: